Elections législatives


L’association a décidé de s’adresser au candidat à la députation de la 2ème circonscription de Nantes aux élections législatives en lui demandant des réponses à plusieurs problèmes vécus sur notre quartier.

Lire le courrier au candidat ici.

Réponse du candidat du Parti Socialiste

Réponse du candidat de Lutte Ouvrière

Réponse du candidat de Debout la France

Réponse de la candidate de France insoumise

Nouveau texte de la pétition

Nantes le 28 mai 2017

Voici un an que nous avons lancé la pétition sur l’avenir de l’îlot Bagan, occupé jusqu’au 31 mars dernier par la Trésorerie. Nous remercions tous les signataires de cette pétition, qui dépassent les 100, entre signatures en ligne et celles sur papier.

Forts de cette pétition, nous avons demandé un rendez-vous à Madame le Maire de Nantes (voir pièce jointe). Une réunion a rapidement été organisée avec la Samoa, qui coordonne l’aménagement de l’île de Nantes, et l’élu de Nantes Métropole en charge de l’urbanisme.

Nous avons appris, à notre grand regret, que l’îlot dans son intégralité, avec bâtiment et terrains attenants, venait d’être cédé à la société privée Arc pour un projet immobilier.

Nantes Métropole n’a donc pas fait usage de son droit de préemption sur la parcelle et ne semble pas vouloir donner suite à notre pétition.

Seule « avancée » : la nouvelle équipe d’urbanisme de l’île de Nantes doit faire un inventaire des espèces végétales arborées pour en préserver certaines (mais les peupliers n’en feraient pas partie).

Le projet immobilier à venir n’est pas encore défini : y aura- t-il préservation partielle de l’immeuble actuel, rehaussé par de nouvelles structures, ou arasement total ? Quelle sera l’ampleur des constructions ? D’autres consultations devraient le préciser.

La pétition reste donc d’actualité pour maintenir notre pression et obtenir le maintien d’un maximum d’espace vert et d’ensoleillement. Nous allons également solliciter dans cet esprit les candidats aux législatives de notre circonscription.

Documents :
Lettre à Madame le Maire de Nantes : lien
Plan d’urbanisme : lien

Pétition

tresorerie

Nous lançons une pétition en ligne pour que l’actuel emplacement de la trésorerie publique au 13 Bd Alexandre Millerand, ne soit pas à son tour remplacé par du béton mais par un jardin.

Nous avons donc envoyé une lettre ouverte à Mme le maire Johanna ROLLAND : lettre ouverte

Habitants du quartier Beaulieu, nous avions alerté les services de la ville de Nantes sur le devenir du jardin des cinq sens. Il nous apparaissait que sa vocation de lieu partagé pour les familles résidentes était menacée. Et c’est effectivement ce qui s’est passé pour ce lieu autrefois emblématique.

Depuis les dix dernières années, nous avons assisté à une très forte densification de l’habitat dans notre environnement immédiat. Le béton s’est imposé au détriment des espaces verts. Les lieux de vie collective n’ont pas suivi. Le club ado de l’ACCOORD a même disparu. Et celà nous consterne.

Lors de la présentation des vœux 2016 de Mme le maire Johanna Rolland, nous avons apprécié sa volonté affichée de co-construire une ville moins minérale.

Nous sollicitons donc la mairie pour que l’actuel emplacement de la trésorerie publique ne soit pas à son tour remplacé par du béton mais par un jardin, associé à un équipement de quartier, lieu de rencontre intergénérationnel, à l’image de ce qu’est la Nizannerie à l’ouest de l’Ile de Nantes.

Pour signer la pétition en ligne: pétition en ligne

 

Espace réservé aux membres inscrits du site

Espace membre

Bienvenue à tous sur www.lbinantes.fr

L’Association des Riverains de Loire-Beaulieu-Île de Nantes dispose d’un espace privé réservé aux membres inscrits du site. Cette fonctionnalité permet de fournir des informations spécifiques, de créer des contenus dédiés avec la possibilité pour les membres de les commenter, etc…

Par ailleurs le site permet aux membres de s’écrire et de s’adresser des messages.

Bonne navigation à tous !

Réseau de chaleur

C’est le combat le plus long pour notre quartier. Il a donné lieu à cinq procès (deux administratifs et trois civils) qui ont duré de 1992 à 2007. Cette confrontation avec le gestionnaire du réseau a permis de clarifier les relations contractuelles entre les abonnés (copropriétés ou particuliers) et la collectivité (Nantes métropole) ou ses gestionnaires (Valorena et maintenant Erena).

Lire le jugement en appel ici

Elle a été là aussi initiée par une copropriété puis accompagnée par l’association. Cela a permis que lors du renouvellement de concession en 2012, chaque abonné soit invité à se prononcer sur le nouveau contrat négocié entre Nantes métropole et Erena. Notre association a proposé de l’adopter avec plusieurs réserves. L’association a de plus obtenu de l’élue en charge de ce dossier que soit mise en place une commission des abonnés du réseau.